Marché automobile - Un climat anxiogène peu propice aux achats de véhicules

L’actualité récente donne une nouvelle fois corps à un sentiment maintes fois énoncé : quels que soient les efforts réalisés par les constructeurs et les équipementiers pour proposer de nouveaux modèles attractifs, le consommateur européen est saturé d’informations économiques anxiogènes qui ne sont pas propices à l’achat de nouveaux véhicules.
La France n’échappe pas à ce constat, comme le démontre le niveau toujours plus bas du moral des ménages.

Cet indicateur, qui synthétise le niveau de confiance des ménages, a baissé de 2 points en mars 2013 par rapport à février, pour retrouver son niveau de novembre dernier à 84 points soit, selon l’Insee, un niveau bien inférieur à sa moyenne de longue période (100 points).
il y a quelque temps, le psychodrame bancaire chypriote faisait la une de l’actualité. C’est en effet la première fois qu’un État décide de taxer dans de telles proportions des comptes détenus par des particuliers et des entreprises. Les grandes lignes du plan de sauvetage du système financier chypriote incluent :

  • le démantèlement et la liquidation de la Popular Bank, avec pour conséquence que les porteurs d’obligations et les déposants non assurés au-delà de 100 000 euros subiront des pertes importantes,
  • la ponction d’environ 30 % des dépôts de la Bank of Cyprus (première banque du pays) à compter de 100 000 euros de dépôt.

Pour rappel, la faillite du système bancaire chypriote est directement liée au défaut grec, car les fonds déposés dans les banques chypriotes étaient investis en obligations qui finançaient la dette grecque. Le consommateur européen peut donc désormais se demander si pareille mésaventure ne pourrait pas également le frapper, étant donnée l’impasse économique et financière dans laquelle se trouvent beaucoup de pays.

Comment l’Europe peut-elle retrouver le chemin d’une croissance forte et stable dans le temps ?

Telle est la question à laquelle les gouvernements doivent apporter d’urgence une réponse. Nul retour à la croissance n’est envisageable si l’on ne traite pas la question de la dépense et de la dette des administrations publiques.

Dans l’UE des 27, la dette des États s’élève à 11 000 milliards d’euros fin 2012, soit 85% du montant du PIB européen. Cette dette nécessite que l’ensemble des États paient près de 350 milliards d’euros d’intérêts par an ! C’est une dépense considérable qui pèse sur le développement de l’activité économique sur le vieux continent. Ajoutons à cela l’attente de la mise en place de véritables réformes qui permettent enfin à l’Europe d’améliorer l’efficacité économique de ses dépenses publiques. Sans oublier une remise à plat des politiques commerciales, douanières et de change qui sont par trop favorables aux importateurs extra-européens.

Il n’y aura pas de reprise du marché automobile tant que les dirigeants européens n’auront pas levé le doute et la peur qui pèsent désormais sur les épargnants, en plus de celle qui pèse sur les entreprises et les salariés, du fait d’un climat des affaires morose et d’un chômage qui continue d’augmenter en Europe du sud.



Sur le même thème :

Connexion

Annuaire des adhérents

Pour rechercher une société adhérente, indiquez sa raison sociale, la ville, le code postal ou encore un nom de produit puis faites Entrée avec votre clavier.

Les sociétés adhérentes de la FIEV fabriquent 197 types d'équipements pour automobiles et 79 types d'équipements de garage.

Rendez-vous

La FIEV en bref

A propos de la FIEV

La Fédération des Industries des Équipements pour Véhicules, présidée par Jacques Mauge, a pour objet de représenter les entreprises membres, aussi bien auprès des pouvoirs publics que des secteurs clients. Elle est le porte-parole de l'industrie équipementière sur les thèmes où l'intérêt commun est engagé.