REACH 2018 : risques de rupture de chaine d'approvisionnement faute d'enregistrement

Tags : 2018 | additifs | Chaine d'approvisionnement | Enregistrement | Faible quantité | Faible tonnage | REACH | REACH 2018

Le Règlement REACH conditionne la mise sur le marché de l’Union à l’enregistrement préalable des substances. La prochaine date butée d’enregistrement du 31 mai 2018 concerne les substances à faible tonnage (1 à 10 tonnes et 10 à 100 tonnes).

Le coût de l’enregistrement de faibles quantités pourrait ne pas être rentable pour le producteur ou l’importateur de la substance. Le risque pour la chaîne aval est donc de se retrouver confrontée à une pénurie d’une substance comme un additif dans un polymère, qui peut être pourtant critique pour les propriétés physiques de la matière.

L’expérience des vagues d’enregistrement de 2010 et 2013 montre que les entreprises ont massivement enregistré dans les deniers instants. Le risque pour 2018 est qu’au dernier moment, nombre de substances ne soient pas enregistrées et que celles-ci ne puissent donc plus être mises sur le marché européen.

Ce risque peut être anticipé en dialoguant en amont avec la chaine d’approvisionnement, en ciblant, par exemple, les substances préenregistrées ou qui confèrent une propriété critique aux matériaux.



Sur le même thème :

Connexion

Annuaire des adhérents

Pour rechercher une société adhérente, indiquez sa raison sociale, la ville, le code postal ou encore un nom de produit puis faites Entrée avec votre clavier.

Les sociétés adhérentes de la FIEV fabriquent 197 types d'équipements pour automobiles et 79 types d'équipements de garage.

La FIEV en bref

A propos de la FIEV

La Fédération des Industries des Équipements pour Véhicules, présidée par Jacques Mauge, a pour objet de représenter les entreprises membres, aussi bien auprès des pouvoirs publics que des secteurs clients. Elle est le porte-parole de l'industrie équipementière sur les thèmes où l'intérêt commun est engagé.