Iran : 25 équipementiers en mission

Iran : 25 équipementiers en mission

Updated on 12/5/17

Une nouvelle délégation de la Fiev s’est rendue à Téhéran et Bam du 5 au 8 octobre, pour y rencontrer les acteurs iraniens de la filière

Nouvelle étape, le 18 octobre dernier, dans le processus de normalisation avec l’Iran : l’adoption par l’Europe et les États-Unis des textes législatifs qui permettront d’enclencher la levée progressive des sanctions dès lors que l’agence internationale de l’énergie atomique AIEA aura rapporté la mise en oeuvre par l’Iran des dispositions qui lui incombent. Ce rapport est attendu en décembre. Observons que depuis 2010, le contexte n’aura jamais été aussi favorable à une reprise des échanges avec l’Iran.

Le programme a conduit les 25 entreprises participantes à rencontrer les dirigeants d’Iran Khodro(IKCO), Saipa et Sapco, et à en visiter les installations.

Les entretiens se sont étendus aux constructeurs et équipementiers privés Kaic, Crouse et BSA. Un point précis des positions respectives en Iran a, par ailleurs, été effectué avec PSA et Renault. Plusieurs des fournisseurs ont saisi l’occasion de ce déplacement pour réactiver leurs relations avec leurs partenaires iraniens. Quel est leur constat ? L’industrie automobile iranienne, qui avait réussi l’an dernier à remonter la pente, souffre à nouveau du manque de liquidités et la production est redescendue sous la barre du million d’unités. Les fournisseurs iraniens sont plus que jamais à la recherche d’alliances et de technologie.
 
Un certain nombre d’entre eux n’ont cependant jamais cessé de croire en la capacité de leur industrie et ont continué à investir. Ils disposent d’actifs modernes et performants qui profiteront aux fournisseurs qui seront les premiers à se manifester. Il est à prévoir que la levée des sanctions, en permettant le retour de fonds gelés à l’étranger, conduira le gouvernement à réinjecter des fonds dans la filière, mais en la restructurant autour de constructeurs étrangers dûment sélectionnés. Les équipementiers qui auront su cartographier la filière et s’y positionner, seront les bénéficiaires de cette opération.
Informations sur l'auteur
Mots-clés