V.I.E., un soutien RH à l'export pour les équipementiers automobile

V.I.E., un soutien RH à l'export pour les équipementiers automobile

Mis-à-jour le 19/12/2017

En seize ans d’existence, le Volontariat international en entreprise a permis à près de 57.000 jeunes de profiter d’une première expérience professionnelle à l’étranger

Dispositif inauguré en 2000, le Volontariat international en entreprise (VIE) permet aux entreprises françaises de confier à un jeune, âgé de 18 à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger durant une période modulable de six à vingt-quatre mois.

NEWS
  • Evènement d'informations "le V.I.E dans les industries automobiles : un levier de votre croissance à l'international" du 24 mars 2016 (Présentation)
  • Le 1er octobre 2015, le 10e grand prix V.I.E. a été remis à Romain Leberre, V.I.E chez Valeo en Italie dans la catégorie développement durable/ innovation. Ce jeune ingénieur R&D a obtenu la meilleure note sur 30 candidats. En effet, le jury a souhaité récompenser son efficacité, son efficience et sa clarté.
  • Les Echos START et Business France apporteront un éclairage sur les V.I.E tous les 6 mois. Dans la 1ere édition publiée le 3 septembre 2015,  les chiffres de juillet 2015 permettent de savoir qui sont les jeunes qui partent en V.I.E., où ils vont (pratiquement la moitié en Europe), dans quels secteurs d'activité (850 V.I.E.) et dans quel type de mission (le plus grand nombre en finance

Dès 2012, l'équipement automobile était cité comme secteur phare pour l'utilisation des V.I.E. (Volontariat International en Entreprise). Faurecia y indiquait qu'en sortie de mission, 78% des V.I.E. étaient recrutés en CDI, conforté par le témoignage de Julia, ancienne V.I.E. recrutée comme ingénieur test et qualité chez Saint Gobain : "...l'entreprise m'a offert la possibilité de partir en Allemagne comme V.I.E., notamment pour le développement d'une nouvelle génération de pare-brise. J'ai foncé et cela fait maintenant quatre ans que j'y suis, car j'ai été ensuite, embauchée à durée indéterminée."    

Le secteur automobile arrive en 2e position des secteurs utilisateurs.  


Fonctionnement du V.I.E.

Géré par Business France, ce dispositif permet aux entreprises  de droit français d'envoyer un jeune français ou un ressortissant de l'espace économique européen en mission professionnelle à l’étranger sous un statut public protecteur et avantageux.
Les candidats doivent être âgés de 18 à 28 ans.  71% des V.I.E. ont entre 25 et 28 ans et une expérience professionnelle, 94% ont un niveau d'études Bac+5, la moitié sont diplômés d'écoles d'ingénieurs ou de commerce, 67% sont des hommes.
 
Concernant les  modalités de la mission, sa durée est modulable de 6 à 24 mois. Le V.I.E. classique se déroule dans un pays mais il est possible d'utiliser une formule régionale avec 8 pays au maximum. Le temps de séjour en France ne peut dépasser 165 jours par année de mission. 
 
Pour l'entreprise, le  budget à prévoir comporte trois éléments de coûts : 
  • l'indemnité mensuelle du volontaire composée d'une indemnité commune (715,38 € HT) et une indemnité géographique variable selon le pays
  • les frais de protection sociale et de gestion pour le V.I.E. soit 430 € HT/mois
  • les frais de voyage et le transport de bagages
A titre d'exemple, le coût refacturé par Business France sur la base d'une mission de 12 mois ( barème indemnités de Janvier 2015) pour une entreprise (intégrant l'indemnité mensuelle et les frais de couverture sociale) est de 28,2 K€ pour l'Allemagne, 44,4 K€ pour les Etats-Unis, 37, 5 K€ pour la Chine (Shanghai) et 34,1 K€ pour le Royaume-Uni  
 
Parmi les avantages de ce dispositif, les entreprises bénéficient de  mesures fiscales 
  • les V.I.E. sont intégrés au quota d'alternants, ce qui peut contribuer à réduire la Contribution Supplémentaire à l'Apprentissage (CSA) due pour les entreprises de plus de 250 salariés n'ayant pas atteint 5% de contrats en alternance par rapport à l'effectif moyen
  • le Crédit d'Impôt Export est destiné aux PME ayant recours à un V.I.E. affecté au développement des exportations, il est égal à 50% des dépenses dans la limite d'un plafond de 40 K€ une fois dans la vie de l'entreprise
  • la déductibilité des rémunérations versées aux V.I.E. affectés en filiailes ou succursales 
Des  financements étatiques complémentaires peuvent être mobilisés par l'entreprise : 
  • l'assurance prospection COFACE est une garantie contre le risque d'échec commercial lors des démarches de prospection sur les marchés étrangers 
  • le Prêt de Développement Export de BPI France de 30 K€ à 3M€ sur 7 ans à taux fixe
  • les financements en région pour les PME (ex. Prix PM'UP en région Ile de France) 
Business France diffuse l'offre de mission sur le site  www.civiweb.com et aide à la présélection des candidats.
Hors délai de recrutement et d'obtention de visa, à compter de l'identification du candidat, le délai pour l'instruction de la demande est de 6 à 8 semaines.
   
Pour en savoir plus sur le V.I.E.,  Business France
Informations sur l'auteur
Vous aimerez aussi
Mis-à-jour le 11/10/2018
Mots-clés